Bijoux Protestants Croix Huguenotes

Bijoux Protestants

Le protestantisme est une branche de la religion chrétienne, née après la Réforme, c'est-à-dire après la séparation avec l’Église catholique. Elle réunit diverses Églises dont l’Église luthérienne, anglicane, réformée, évangéliste...

C'est au Moyen Age, sous la théologie de Martin Luther, Jean Calvin et Ulrich Zwingly que le courant de pensée souhaitant un retour à la foi stricte de la Bible naquit. L'évangile de Jésus-Christ est le fondement de leur croyance qu'ils préfèrent nommer valeurs et convictions plutôt que religion. A cette époque, le religion catholique était dominante et des tensions apparaissent très vite contre ce nouveau courant. Il s'ensuit des ex-communications, et des répressions sanglantes, notamment au cours de la Saint Barthélemy en 1572.

Les protestants, appelés huguenots par les catholiques, développent alors leurs propres signes de culte. La croix huguenote aurait été créée en 1688 par un orfèvre nîmois. Elle reprend la base grecque de la croix de Malte, croix de l'ordre du Christ (récompense de mérite pour les militaires) dont les protestants étaient exclus. Ils y ajoutèrent une colombe suspendue pour symboliser, dans la plus pure tradition évangélique, la descente du Saint Esprit sur terre. Les huit pointes évoquent les Béatitudes de l'évangile. D'abord adoptée par le Languedoc, elle est devenue le symbole de toute la communauté protestante.

Plus tard, alors que la croix huguenote devient trop visible pour les inquisiteurs qui pourchassent les protestants du sud de la France, ceux-ci s'organisent pour ne pas attirer l'attention des catholiques tout en prônant leur croyance. Ils portent alors une croix huguenote modifiée. La colombe est simplement remplacée par une petite pendeloque telle une larme. Cette croix est appelée "Croix Badine" car les protestants se gaussent de "badiner" les catholiques, ce qui signifie tromper, narguer malicieusement dans le Midi. En ultime badinerie, une autre croix badine rappelle à première vue une croix latine puisqu'elle en a la forme. Il s'agit en fait, d'une évolution de la croix huguenote et de sa colombe puisqu'elle est constituée de cinq pierreries ou têtes de clous dont la dernière (celle du bas) peut remuer, comme l'est la colombe sur la croix huguenote. Elle porte aussi le surnom de croix branlante. C'était une vraie entourloupe à s'y méprendre pour les inquisiteurs catholiques! Certaines femmes protestante y suspendaient d'ailleurs de petits motifs pour que cela fasse un peu plus protestant!

La croix huguenote est ainsi un objet qui témoigne d'une appartenance, un signe de ralliement et de reconnaissance entre protestants et n'est pas un objet de culte. Les anciennes croix huguenotes sont très rares car beaucoup ont été détruites. On retrouve cependant quelques rares modèles en exposition dans le Musée du Désert à Mialet dans les Cévennes. Grande région de protestantisme, la croix huguenote est aussi plus rarement appelée croix cévénole.

La colombe protestante est devenue un symbole tellement fort pour les huguenots, qu'elle est parfois portée seule, sans croix. En France, les grandes régions de protestantisme sont le Gard, les Cévennes, l'Aude, l'Hérault et le Tarn. La religion est surtout omniprésente dans les pays anglo-saxons.

Enregistrer


0
1513 & +