Techniques de fabrication

Il existe plusieurs procédés pour fabriquer un bijou. Si certaines fabriques sont spécialisées dans la fabrication par estampage, c'est-à-dire pression du métal qui va prendre la forme désirée, d'autres ateliers fabriquent par un processus de fonte par fusion du métal dans un moule. Cette technique est la nôtre. Vous pouvez lire ci-dessous des explications sur ce procédé mais aussi comment on y arrive.

Avant la fabrication, le dessin artistique

Au fondement de toute chose, il faut une inspiration. Le bijoutier ne déroge pas à cette loi fondamentale, il faut qu'il soit inspiré pour concevoir un nouveau bijou. A ce moment, il serait difficile de transcrire sa pensée directement dans le métal. C'est la raison pour laquelle le dessin est une étape fondamentale. Avant d'être technique, le dessin est artistique. Il donne le ton du futur bijou. Pour un bijou contemporain, il s'agit de le dessiner. Pour un bijou historique, il s'agit de se documenter pour connaître sa signifcation et la façon dont il était conçu auparavant.

Exemple de dessins artistiques

dessin parure jade dessin de bijou

Dans les faits, nos clients prennent souvent l'initiative de cette étape en nous envoyant déjà leur dessin, leur croquis ou leur photo. Naviguez sur notre site pour découvrir des bijoux fabriqués pour des clients, et suivez les étapes indiquées si vous avez pour projet de créer un bijou unique.

Tradition et Modernité

Notre atelier a été fondé en 1924. Depuis près de cent ans, nous avons donc évolué au fil des progrès techniques et technologiques. L'atelier de 1924 ne ressemble évidemment pas à l'atelier actuel. Toutefois, nous avons encore du matériel centenaire (et même un bureau et sa chaise) ! Evoluer est difficile car cela implique de ne jamais s'inscrire dans une routine mais cela est nécessaire pour suivre l'ère du temps.

Par le passé, lorsque nous réalisions des bijoux sur mesure à la demande d'un client, nous fabriquions le bijou à la main en sculptant la cire ou directement le métal. Cette technique n'est pas révolue. Elle prend plus de temps, elle demande un don artistique au-delà du don technique. Elle est donc plus rare et plus chère. Nous la maitrisons toujours pour autant et ne souhaitons pas y mettre un terme, ce que d'autres fabriques ont fait.

Plus récemment, de nouveaux moyens pour concevoir un bijou sont apparus avec la conception assistée par ordinateur. Il s’agit de dessiner le bijou en trois dimensions de façon virtuelle, et d’imprimer ensuite la conception sur une imprimante 3D. Le dessinateur doit avoir l'oeil du bijoutier et doit savoir maitriser l'outil informatique, ce qui n'est pas à négliger tant les détails sont complexes.

C'est notre connaissance des techniques anciennes et nouvelles qui nous permet de faire le meilleur choix pour fabriquer un bijou. C'est notre immense catalogue construit années après années qui nous permet de répondre à chaque demande.

Pour chaque demande de devis, nous nous interrogeons sur la meilleure façon de concevoir le bijou : en cire ou en CAO ? Chaque cas est particulier et pour différentes raisons, nous choisissons la technique la plus adaptée selon la création. C’est ainsi que nous continuons à sculpter la cire, lorsque le cas est plus propice. Cela nous permet également de maintenir notre savoir-faire unique et français. Nous choisissons la CAO lorsque le travail le permet et que le client a besoin de visualiser le bijou pour donner son accord pour poursuivre.

La réalisation d'une maquette en cire

Détaillons ensemble la première technique de fabrication avec la méthode par sculpture de la cire . Vous trouverez ci-dessous des images de la sculpture d’une bague réalisée sur mesure en forme de renard, ou goupil de son petit nom au Moyen-Age. C’est à partir d’un bloc de cire, que le bijoutier sculpteur va donner vie au petit animal. Il s’agit de reproduire tous les traits de l’animal, les formes de son corps, l’aspect de son poil. Il va sans dire qu’une certaine dextérité du doigté est nécessaire. C’est bien tout un art.

Photo 1 : le bloc de cire à sculpter

Photo 2 : Sculpture du corps de bague

Photo 3 : Sculpture de la tête du renard

Photo 4 : La maquette de la bague est réalisée en cire. Le renard a le museau bien pointu et la queue bien fournie. Il est important de marquer les détails dans la cire car elle est plus façonnable, malléable que le métal.

Fabrication bijou Fabrication cire sculpture bijou en cire bague en cire

La réalisation d'une maquette en CAO et son impression

Avec l'aide d'un logiciel spécialisé, nous dessinons le bijou. Il s'agit d'un dessin technique qui a pour fonction première de faire naître chaque partie du bijou. Nous dessinons donc également les griffes, le chaton, le corps pour une bague etc... Ce dessin n'a pas pour vocation d'être "beau" et vendeur. Nous ne le montrons pas au client. Lorsque nous le faisons, nous devons le retravailler pour donner de la matière aux traits. Cela prend du temps et nous le faisons uniquement lorsque cela est vraiment nécessaire... sans quoi, nous pourrions doubler nos délais de fabrication !

Découvrez ci-dessous les photos de création CAO de la belle bague Rosaroma

Bague CAOBojou CAODessin CAO

Le dessin technique va être lu par une imprimante 3D. C'est elle qui va transformer le dessin en petit objet. On travaille toujours avec la cire. L'imprimante va injecter une succession de lamelles de cire jusqu'à l'obtention de l'objet (méthode additive). Cela prend plusieurs heures et même jour pour les grandes pièces (cf photo sur la durée de l'impression). On pourrait penser qu'il s'agit d'un gain de temps pour l'homme ... Oui, effectivement d'un côté... mais de l'autre, il faut sans cesse bichonner l'imprimante qui peut s'arrêter de travailler en cas de coupure électrique ou de chaleur excessive. Bref, l'homme est à la merci de la machine.

En définitive, lorsque le travail s'achève, nous obtenons le bijou en cire, comme celui que nous avons fait à la main dans l'étape décrite précente.

Impression 3D Plateau de cire

La fonte à cire perdue

Que ce soit par la sculpture manuelle ou par l'impression 3D, nous avons notre bijou en cire : un renard dans l'exemple pris précedemment. L’objectif étant d’avoir une bague en métal, en argent dans le cas du renard, il va falloir utiliser la méthode dite de « fonte à cire perdue ». La bague en cire va être fixée sur un bâton de cire positionné à la verticale. Par économie, nous ajoutons d’autres éléments à transformer de cire en métal, d’autres bijoux par exemple. Dans ce cas, nous ajoutons des anneaux de pendentifs. Cela est toujours utile. L’ensemble forme comme un arbre, c’est la raison pour laquelle on l’appelle ainsi.

L’arbre est placé dans un cylindre dans lequel nous allons couler du plâtre liquide. Le plâtre durcit autour du l’arbre en cire. Puis le cylindre de plâtre est chauffé. La cire va fondre sous l’effet de la chaleur. Comme nous avions laissé un trou, la cire fondue va s’évacuer. Cependant l’empreinte de la cire reste dans le plâtre. À la place du vide, nous allons couler du métal en fusion, obtenu par exemple par fonte de bijoux usés. Cette étape est délicate, car dangereuse de part la température et la pression. Elle est donc réalisée de façon close sous vide.

Le cylindre est laissé jusqu’à ce qu’il soit froid. Le métal à l’intérieur est également froid et dur. Nous pouvons alors casser le plâtre pour récupérer l’arbre, qui n’est donc plus en cire mais en métal. Nous coupons à la pince chaque branche. Sur l’une d’elle, nous retrouvons notre bague renard en argent !

Vous avez découvert le principe de la fonte à cire perdue. Sachez que les dentistes et prothésistes dentaires utilisent le même procédé pour fabriquer des dentiers !

bague en cire Bague cire fabrication bijou

La réalisation d'un moule

Nos deux précédents paragraphes vous ont montré comment nous sommes passés de la cire à une bague renard en métal. Mais comment faire si le client veut s’offrir une deuxième bague renard et la même si possible ? Avec la technique de la CAO, nous pouvons ré-imprimer l'objet, à condition d'avoir enregistré le fichier. Cela reste long. Avec la technique de la sculpture manuelle, il faudrait recommencer ? Ce serait encore plus long et nous n’obtiendrions pas exactement la même. Les temps actuels sont intransigeants, ils nous obligent à être performants pour être rentables. La solution est donc de réaliser un moule utilisable plusieurs fois.

Pour ce moule, nous n’allons pas utiliser du plâtre comme pour la fonte à cire perdue. Nous prenons une planche de caoutchouc et la bague renard en métal, la maquette unique qui existe pour le moment.

Nous plaçons la maquette sur la planche de caoutchouc et nous la recouvrons également sur le dessus. Un cadre métallique permet de définir un rectangle. L’ensemble est compressé fortement.

Nous enlevons ensuite le cadre et nous utilisons un scalpel pour ouvrir le caoutchouc qui a été comprimé. Il faut le cisailler avec un scalpel en allant dans un sens et dans l’autre. Nous reprenons alors la maquette de la bague Renard. Son empreinte est restée dans le caoutchouc

Le moule en caoutchouc est constitué. Un trou permet de réinjecter de la cire fondue à l’intérieure. En refroidissant, elle va reformer la bague renard en cire. La bague se reproduit ainsi en plusieurs exemplaires. Nous pouvons alors refaire une fonte à cire perdue pour fabriquer les répliques en métal.

Preparation moule Disposition moule Enfoncement mouleCadre de mouleCadre moule Decoupe de moule Decoupe moule bijouReplique de bijoux

  Retour