Bijoux Saint Jacques de Compostelle

Coquille Saint JacquesLe pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle est lié à la vie de Saint Jacques et à la découverte de son tombeau. Après la mort de Jésus, Jacques fils de Zébédée dit aussi Jacques le Majeur, parti évangéliser la péninsule ibérique. De retour à Jérusalem, l'apôtre se fit prendre par le Roi Hérode. Il est martyrisé et tué. Ses compagnons récupérèrent sa dépouille et allèrent l'enterrer en Galice, au nord ouest de l'Espagne, dans le plus grand secret.

Deux légendes racontent la découverte du tombeau. Selon la première, c'est un ermite qui aurait eu la révélation du lieu du tombeau en 1077. L'autre version, relate que c'est Charlemagne qui aurait reçu l'ordre d'aller libérer le tombeau de Saint Jacques alors que le territoire est pris par les Maures. Son épopée est alors ponctuée de combats dont la défaite au col de Roncevaux lors de son retour. Les deux légendes s'accordent sur la façon dont le chemin aurait été révélé. L'apôtre Jacques aurait tracé une route en faisant briller les étoiles, tel une voie lactée, conduisant miraculeusement les deux pieux héros à son tombeau. Le chemin de Saint Jacques est tracé. Une cathédrale romane fut construite sur le lieu saint pour recueillir les reliques, et sera ensuite agrandit de bâtisses d'art gothique et baroque.

Le pèlerinage prit de l'ampleur au 11ème siècle avec la Reconquista. Oublié au 19ème siècle, il est de nos jours l'un des plus fréquentés de la chrétienté occidentale, au même titre que les pèlerinages à Jérusalem. Les quatre principaux chemins parcourant la France se rassemblent dans les villes de Tours, Vézelay, le Puy-en-Velay et Arles. Les pélerins portent sur leur sac un coquillage qui est béni à chaque étape et que l'on nomme désormais Coquille Saint Jacques. Selon la légende, saint Jacques aurait sauvé de la noyade un jeune fiancé le jour de ses noces et celui-ci serait sorti de l'eau couvert de coquilles. On raconte aussi que les coquilles Saint Jacques rapportées du pelèrinage pourraient faire des miracles en les touchant.

Aujourd'hui, les chemins de Saint Jacques de Compostelle sont parcourus par des croyants mais également par des amateurs de randonnée, à la découverte du patrimoine, d'histoire, et de rencontres de l'autre et de soi. Les chemins sont classés premier itinéraire culturel européen. Chaque marcheur est ainsi heureux de garder en souvenir un bijou qui rappelle cette belle aventure. La coquille Saint Jacques est l'emblème le plus fort.

Conques est la ville où se rassemblent deux chemins pour Saint Jacques de Compostelle. Les pèlerins venant de Rodez et du Puy en Velay empruntent ensuite la Via Podiensis. Conques est une étape majeure. C'est la raison pour laquelle une magnifique abbatiale romane y est construite. Les sculptures du tympan sur le porche de l'entrée et sur les chapiteaux sont restés en excellente conservation et sont frappants d'originalité. Elle y abrite également les reliques de Saint Foy, dans une petite statuette appelée Trésor.

Rocamadour (du nom Roc Amadour, puisque le corps du saint aurait été trouvé en creusant la roche) se situe également sur une voie importante de Vézelay à Saint Palais. Plusieurs chapelles ont été construites dans la roche, et on y vénère la Vierge noire de Rocamadour. Le sportelle de Rocamadour est l'insigne que les pelèrins de ce chemin portent sur eux.

Les bijoux de cette catégorie sont issus des traditions des régions, villes et villages qui font étapes pour les pèlerins sur les chemins de Compostelle.

Bijoux 1 à 24 sur 47

0
1460 & +